L’EBITDA mesure les flux de trésorerie nets d’une entreprise. Il s’agit d’un étalon de la valeur d’une entreprise et d’un instrument de support aux décisions stratégiques. Chris Van Hoorde expliquera le 3 décembre prochain, au cours d’un séminaire accrédité gratuit pour comptables et CFO, la manière de travailler avec l’EBITDA. 

L’EBITDA, en anglais Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization, est l’un des ratios financiers les plus connus. Pour le calculer, il suffit de partir du bénéfice net d’une période déterminée et d’y ajouter les amortissements, dépréciations de valeur et intérêts payés par l’entreprise. L’intérêt ? L’EDITDA permet de mesurer les flux de trésorerie nets d’une entreprise sur une période précise et donc sa capacité de financement.

Mais par ailleurs, il s’agit d’un instrument de mesure idéal pour une entreprise, par exemple dans le cadre d’une cession, explique Chris Van Hoorde. “L’EBITDA reflète assez fidèlement la valeur économique d’une entreprise. Reste que la manière dont le cash ou le bénéfice d’exploitation est généré peut également aider dans la prise de décisions stratégiques, notamment en termes d’investissements et de croissance.”

Une vue objective de la rentabilité

Selon la croyance populaire, “l’EBITDA ne ment pas”, un avis que partage également Van Hoorde. “Le bottom line d’une entreprise peut en quelque sorte être davantage ‘ajusté’. C’est ainsi que le climat d’investissement dans une entreprise exerce déjà une influence majeure : d’importants investissements se traduisent par des bénéfices en baisse et des amortissements en hausse. En outre, le bénéfice peut être largement optimisé sur le plan fiscal, certainement en Belgique. L’EBITDA offre en fait une vue objective de la rentabilité.”

L’EBITDA filtre ce type de ‘bruit’, poursuit Van Hoorde. “Ceci explique qu’il soit utilisé depuis pas mal de temps déjà comme estimation lors de la vente d’entreprises. Nous entendons désormais aller plus loin et faire de l’EBITDA un instrument de gestion dans le support à la prise de décisions d’investissement.”

 

Chris Van hoorde est partenaire chez Winx Dealmakers. Winx Corporate Finance, filiale de Moore Stephens Belgium, est un bureau-conseil spécialisé en corporate finance qui assiste tant les moyennes entreprises (Winx Capital House) que les PME (Winx Dealmakers) dans la mise en œuvre de leur stratégie financière.

 

Et si vous vendiez vos factures?

Mettre votre facture en vente sur la plateforme Edebex vous permet de disposer rapidement des liquidités qui vous manquent. En toute sécurité, puisqu’Edebex se charge elle-même du recouvrement des créances vendues sur sa plateforme.

Envie de savoir combien vous rapporterait la vente d’une facture?

Faites le test