Le secteur des services financiers est en train de changer. De nouvelles start-ups IT réinventent les règles et indiquent la voie à suivre pour les prochaines décennies. La Belgique a un rôle à jouer dans cette révolution.

Comme les chiffres l’attestent, les services financiers sont en pleine mutation ! Selon Accenture , les investissements dans les technologies financières (FinTech) ont quadruplé depuis 2008 jusqu’à atteindre les 4 milliards de dollars à l’échelle mondiale en 2013. Ces investissements sont quatre fois plus élevés que les injections moyennes faites dans les capitaux à risque.

’Le secteur FinTech comporte un large éventail de technologies numériques applicables aux services financiers’’ explique Wim De Waele, CEO sortant de l’incubateur technologique iMinds. “L’IT remet en question les modèles existants. Il implique de nouveaux joueurs qui changent radicalement la donne, comme pour les acteurs des secteurs traditionnels qui utilisent les technologies pour développer leurs activités.’’

Le secteur FinTech comprend les services de paiement, de transactions et les ‘Big Data’. ‘’Des entreprises comme Swift, Ogone (devenu Ingenico) et Sign2Pay proposent des moyens de paiements dans le monde entier ainsi que des systèmes de transactions par Internet. Les ‘Big Data’ analysent ensuite les données transactionnelles et permettent aux clients d’en extraire des informations pertinentes, comme le fait NG Data à Gand. Enfin, la sécurité occupe une place toujours plus importante. Une entreprise comme Guardsquare sécurise les applications mobiles de paiement.’’

Le fait que De Waele cite ces nombreuses entreprises belges est loin d’être une coïncidence. ‘’La Belgique peut certainement jouer un rôle au niveau des paiements, de la réglementation et de la sécurité. Nous ne sommes pas les plus forts dans le secteur B2C car il nous manque cette touche commerciale mais c’est tout l’inverse pour le B2B ! Swift et Euroclear sont de grands noms dans leurs industries depuis longtemps. Aussi, nous nous retrouvons ici avec les institutions de l’UE, à la source même des nouvelles règlementations. Londres, New York, Singapour et Hong Kong sont des capitales financières mais, d’un point de vue Européen, Bruxelles peut tout à fait occuper ce poste-là !‘’.

Wim De Waele est très actif dans le secteur des FinTech depuis ce début d’année. Et pour cause, il a récemment fondé Eggsplore avec Jurgen Ingels (Clear2Pay). “C’est une sorte de laboratoire de recherche/incubateur où nous donnons une chance à plusieurs petites entreprises de se faire une place dans le secteur’’ explique-t-il. “C’est le grand défi pour les entreprises belges ! Le démarrage se déroule généralement assez bien, mais graver les échelons est souvent beaucoup plus difficile. Nous voulons les aider à percer et se maintenir.’’

Wim De Waele

Wim De Waele a obtenu ses diplômes d’économie et d’informatique à l’Université de Gand en 1987. Il a commencé comme chercheur scientifique dans le domaine de l’intelligence artificielle auprès d’entreprises comme Siemens, Numetrix et i2Technologies. En 2001, il est devenu CTO de Real Software et commencera l’aventure iMinds en tant que CEO trois ans plus tard.

Et si vous vendiez vos factures?

Mettre votre facture en vente sur la plateforme Edebex vous permet de disposer rapidement des liquidités qui vous manquent. En toute sécurité, puisqu’Edebex se charge elle-même du recouvrement des créances vendues sur sa plateforme.

Envie de savoir combien vous rapporterait la vente d’une facture?

Faites le test!