Pour faire tourner vos activités, vous avez besoin de cash. Que ce soit pour régler vos fournisseurs, faire face à vos obligations fiscales ou payer vos employés. En termes comptables, c’est ce qu’on appelle la trésorerie. Voici ce que vous devez en savoir…

Le concept de trésorerie est extrêmement simple : il s’agit des sommes d’argent dont vous disposez en caisse ou en banque. Autrement dit, la trésorerie représente le cash que vous pouvez utiliser immédiatement pour régler une dépense. Elle est « négative » quand votre compte bancaire est dans le rouge et que vous n’avez pas assez en caisse pour combler ce trou. Sans espèces disponibles, vous ne pourrez, par exemple, pas payer vos fournisseurs ni le loyer de votre siège d’exploitation. Inutile de préciser que la façon dont vous gérez votre trésorerie est donc un élément clé pour la bonne conduite de votre entreprise.

La trésorerie : une question de prévisions

Vous l’aurez compris, la gestion de votre trésorerie est un enjeu crucial. Mais pour bien la gérer, vous ne pouvez pas vous contenter de consulter le solde de votre compte en banque. Cette consultation ne vous donnera que la situation présente, sans aucune aucune idée du futur, proche ou plus lointain. Le lendemain, vous devrez peut-être régler votre loyer. Et en fin de semaine, vous pourriez recevoir un important paiement d’un client.

De l’importance d’avoir un plan

Vous devez donc disposer d’une vision plus complète de tous vos encaissements et décaissements futurs. Comment? Utilisez un plan de trésorerie! Cet instrument vous permet de suivre l’évolution de vos finances mois par mois. Vous y retrouvez les montants cash entrants et sortants – les flux de trésorerie – au moment où ils devraient avoir lieu. L’avantage? Vous aurez une idée plus claire des sommes dont votre entreprise disposera au cours des prochains mois, mais aussi des moments où vous aurez besoin d’emprunter pour financer une dépense, et du moment où vous pourrez rembourser cet emprunt. Pratique pour négocier avec votre banquier ! Pour vous approprier votre plan de trésorerie, rien de tel que de le construire vous-même…

De combien d’argent avez-vous besoin?

Lorsque votre comptable (ou votre banquier) analyse vos comptes, il mesure une autre notion comptable capitale: votre besoin en fonds de roulement (BFR). Ce terme technique désigne simplement les moyens dont vous avez besoin pour faire tourner votre entreprise. C’est-à-dire? Vous devez, par exemple, payer toutes vos charges avant la fin de la semaine, mais votre client principal ne vous règlera qu’à la fin du mois. Vos sorties et rentrées d’argent sont donc décalées dans le temps. Conséquence? Pour continuer à faire tourner votre activité, vous devez combler ce «trou». Le montant nécessaire pour tenir le coup, c’est votre besoin en fonds de roulement! Vous avez donc tout intérêt à le calculer précisément. Si l’argent généré par votre entreprise n’est pas suffisant pour couvrir votre BFR, deux options s’offrent à vous:
– Soit, vous diminuez vos besoins de cash. Vous pouvez, par exemple, exiger que vos clients paient plus tôt et tenter de régler vos fournisseurs plus tard. Ou encore, faire usage de l’escompte.
– Soit, vous devez financer vos besoins grâce à une source externe: crédit bancaire, vente de vos factures, etc.

Bénéfice: méfiez-vous de ce faux ami!

Vous vous apprêtez à signer un juteux contrat avec un nouveau client. Votre chiffre d’affaires va croître considérablement. En voyant le bénéfice généré sur votre compte de résultat, vous vous frottez les mains. Tous les voyants semblent être au vert. Pourtant, vous pourriez rencontrer de graves difficultés de trésorerie, susceptibles de mettre en danger votre entreprise. En effet, avant de voir l’argent atterrir effectivement sur votre compte bancaire, vous allez devoir sortir des fonds pour payer vos fournitures et honorer vos commandes. Vous risquez donc de vous retrouver à court de cash. Votre compte de résultats ne vous fournira pas cette information, puisqu’il ne tient pas compte des flux d’argents, mais uniquement de l’équilibre entre recettes et frais. Compte de résultat et plan de trésorerie vous donnent des informations différentes: le premier vous permet de surveiller la rentabilité de votre activité, alors que le second indique la solvabilité de votre entreprise. Gardez toujours ceci à l’esprit: bénéfice n’est pas toujours synonyme de trésorerie positive!

Envie de mettre le pied à l’étrier ?

Téléchargez gratuitement notre modèle de plan de trésorerie et son mode d’emploi.

Téléchargez