Faute de trésorerie suffisante, près d’un tiers des entreprises sont en danger alors qu’elles sont rentables et en pleine croissance. Paradoxal ? La clé du problème réside dans l’augmentation incontrôlée de leur besoin de fonds de roulement.

10.605 entreprises ont fait faillite en Belgique en 2015. Un recul de 6 % par rapport à l’année précédente, qui confirme la tendance amorcée après le sommet de 2013 (12.306). La baisse s’observe dans toutes les régions: -5,85 % en Flandre, -2,03 % à Bruxelles et -9,27 % en Wallonie. Si l’évolution est prometteuse, elle doit être nuancée car le niveau reste très élevé par rapport à celui d’il y a dix ans (7.902 faillites en 2005). Mais la faillite n’est pas toujours la conséquence d’une activité déclinante. Grandir trop vite peut aussi s’avérer fatal à votre entreprise.

Croissance sous contrôle ?

Si votre entreprise connait une croissance continue et qu’elle n’est pas prête à faire face aux contraintes que cette croissance exerce sur sa trésorerie, vous foncez droit dans le mur : c’est la faillite de croissance. Un phénomène qui toucherait près d’une entreprise sur trois, selon Olivier Kahn, expert-comptable et coordonnateur du Centre pour entreprises en difficulté (CEd-COm). «Si tous les cas de croissance mal maîtrisée ne mènent pas forcément à mettre la clé sous le paillasson, il est clair qu’une croissance rapide peut déstabiliser l’entreprise».

Chiffre d’affaires n’est pas marge

Pour comprendre pourquoi, vous devez vous rappeler qu’une augmentation du chiffre d’affaires n’est pas forcément bon signe. «Le chiffre d’affaires ne donne qu’une notion de volume ; il ne dit pas que la société se porte bien», précise Olivier Kahn. Si vos ventes explosent, vos coûts s’envolent de même, tout comme vos besoins de financement :
• stocks plus importants à financer
• dettes fournisseurs plus nombreuses et plus importantes
• personnel supplémentaire à engager
• …
En général, votre marge bénéficiaire, même mise sous pression, restera dans les clous. Mais c’est avant tout à la croissance de votre besoin de fonds de roulement qu’il vous faudra être attentif pour éviter toute mauvaise surprise.

Vous avez dit fonds de roulement ?
Le besoin en fonds de roulement mesure les ressources financières nécessaires pour couvrir le financement de votre stock, et le délai entre le payement de vos fournisseurs et celui de vos clients. Or, les délais de paiement de vos clients sont souvent plus longs que ceux exigés par vos fournisseurs. Sans compter que les factures clients en retard de paiement ont tendance à se multiplier. Par ailleurs, vos stocks croissent et cette croissance mobilise également des moyens financiers.
Si vous ne reprenez pas rapidement le contrôle de la situation, vous risquez de vous retrouver à court de liquidités. Heureusement, des solutions existent, ainsi que vous le découvrirez dans un prochain article.

À la recherche de liquidités pour votre entreprise?

Edebex - témoignage-financement-entreprises-factoring

Et si vous vendiez vos factures?

Mettre votre facture en vente sur la plateforme Edebex vous permet de disposer rapidement des liquidités qui vous manquent. En toute sécurité, puisqu’Edebex se charge elle-même du recouvrement des créances vendues sur sa plateforme.

Envie de savoir combien vous rapporterait la vente d’une facture?

Faites le test!