La comptabilité, votre alliée dans la gestion de votre cash-flow

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Souvent perçue comme une contrainte administrative, votre comptabilité peut se révéler une véritable opportunité pour optimiser la gestion de votre trésorerie. À condition d’appliquer quelques bonnes pratiques…

Actif, passif, amortissements, budget prévisionnel, compte de résultat, bilan, etc. Une terminologie bien souvent opaque et abstraite. Mais si la prise en charge de votre comptabilité passe idéalement par un professionnel du métier, cela ne signifie pas que vous n’avez pas un rôle à jouer. En effet, dans votre gestion quotidienne, vous pouvez respecter un certain nombre de bonnes pratiques. Parfois simples à mettre en place, elles se révèlent très efficaces.

Surveillez vos flux d’argent

C’est le premier conseil que vous donnera votre comptable! Anticiper les entrées et les sorties d’argent est une des clés de la bonne santé et de la croissance de votre entreprise. Si votre comptabilité est mise à jour à intervalles suffisamment réguliers, vous pourrez obtenir de votre comptable un échéancier (à 15 jours, à 30 jours ou à plus) des encaissements et déciassements. Et vous pourrez le comparer à votre propre liste, mise à jour à chaque nouvelle commande auprès de vos fournisseurs et à chaque facture envoyée à vos clients. Vous éviterez non seulement de vous retrouver à court de cash au moment de payer vos factures, mais vous disposerez en prime d’un bon indicateur de votre niveau d’activité. En effet, ces informations homogènes, compilées à intervalles réguliers, vous permettront d’effectuer des comparaisons périodiques très utiles pour étudier l’évolution de votre business…

Primordial: un bon tableau de bord

Votre comptable s’occupe de vos comptes annuels, mais, au quotidien, c’est vous le capitaine du navire. Et comment le piloter sans un bon outil de gestion financière? Un tableau de bord, reprenant vos prévisions de flux d’entrées et de sorties, est indispensable pour suivre l’état de votre trésorerie! Construisez-le vous-même ou, pour minimiser les risques d’erreurs, utilisez un logiciel de gestion dédié. Simples et efficaces, ces outils d’automatisation vous permettent, entre autres, la récupération automatique des relevés bancaires, l’enregistrement automatique des écritures de paie, la transformation des bons de commande clients/fournisseurs en facture, etc. Ne vous en privez pas!

Suivez de près l’évolution de vos besoins de cash

Grâce à votre tableau de bord, vous pourrez :

  • observer en continu l’état de vos créances et de vos dettes
  • surveiller les paiements de vos clients (et faire des rappels en temps utiles)
  • anticiper vos échéances de paiement

Cette photographie, mise à jour régulièrement, est essentielle afin de faire des prévisions les plus réalistes possible et maintenir votre trésorerie à flot. Un exemple? La TVA perçue sur vos factures clients ne vous appartient pas. Si vous ne prenez pas la précaution de faire des provisions, vous ne pourrez pas faire face à vos versements trimestriels à la TVA.

Gouverner, c’est prévoir. C’est particulièrement le cas en matière de gestion financière !